Preview d’un shmup : DRM aka Death Ray Manta

19 août 2012 Aucun commentaire

Après une longue période d’inactivité, voici un article un peu spécial pour vous présenter un shoot’em up ou shmup qui sortira dans le(s) mois à venir. Une des particularités du jeu qui frappe dès le début est qu’il est très coloré ! Pas autant que Beat Hazard non plus heureusement pour nos yeux. Comme le dit le développeur Rob Fearon, il veut « une certaine quantité de joie aux choses » et non un mot de tête. On peut dire que l’effet est plutôt réussi.

Avant tout il est important de préciser que la version testée n’est que 50 à 60% du jeu final. La démo contient 15 niveaux, je n’ai pas encore réussi à aller jusque là. Faut dire que le jeu a un aspect arcade pur puisque la mort est définitive, se serait trop facile sinon :P. Les déplacements au clavier ne sont pas évidents quand on a pas l’habitude pour ce type de jeu, du coup se déplacer sur l’axe vertical ou horizontal ça va, mais pour les diagonales c’est un peu plus embêtant. En tout cas il faut de l’entrainement, mais si ça peut rassurer certain(e)s, les manettes seront prises en charge. Pour un petit aperçu, rien de mieux qu’une vidéo de gameplay. Vous verrez ainsi les 10 premiers niveaux :

En quelques parties pour le moment je n’ai pas dépassé le niveau 6 9. Mais je ne désespère pas ! Quoi qu’il en soit, un autre point important que vous avez pu voir c’est le texte. Des mots apparaissent à chaque action de votre part : un ennemi tué et vous aurez droit à un « KISS ME », « OH YEAH », ou encore « MOMMA ! » et bien d’autres donnant une petite touche d’humour au jeu si je puis dire. D’ailleurs le langage est important pour le développeur comme l’indique son dernier article. Il parle notamment du message « Game Over » et de l’humiliation en quelques sortes qui en découle parfois (trop souvent ?). C’est pourquoi quand on meurt dans Death Ray Manta, il n’y a pas de « Game Over », mais un message nous indiquant quel niveau on a atteint et quel score on a obtenu (ndlr : les effets de fin de niveau ou de mort sont encore en travaux) :

Ce qui m’amène à vous parler du score. Dans chaque niveau vous aurez un power-up sous forme de cristal qui vous aidera à tuer les ennemis, et qui vous donnera un point de plus. Ainsi en finissant 15 niveaux, si vous avez obtenu tous les cristaux, vous aurez 30 points. Je ne sais pas si par la suite le système de scoring sera modifié. En attendant ça marche ainsi : 1 point par niveau vu, et 1 point par power-up obtenu.

That’s all for now! J’espère que cette présentation vous a plu. Objectivement, c’est un bon petit jeu indépendant, du classique, mais qui marche. Pas de blabla (ou juste ce qu’il faut :)), que de l’action.

Tags: , , , , , Jeux vidéo

Répondre

(required)

(required)


Game Design – No Go : Les murs invisibles

On pourrait espérer qu’avec le temps certains défauts dans la conception de jeux vidéo seraient de moins en moins...

La démesure – Poésie

Libres de faire ce que l’on nous impose Esclaves d’un monde où personne n’ose Nous ne savons que faire...

La mémoire de l’eau

Voici quelques photos ayant pour thème la mémoire de l’eau, précédemment exposées aux jardins Jean Marie Pelt à Metz...

Reset The Net, le 5 Juin

Nous participerons à #ResetTheNet le 5 Juin prochain en guise de protestation contre la surveillance de masse. Nous rendrons...

Steam et le zonage des jeux, rétroactivement…

Steam, plate-forme principale de vente de jeux PC dématérialisés gérée par Valve. Aimée par une majorité, celle-ci ne reste...

Edito après un an de silence

Eh oui, une année s’est déjà écoulée depuis le dernier article sur ce site. Faute d’avoir une envie quelconque...

Preview d’un shmup : DRM aka Death Ray Manta

Après une longue période d’inactivité, voici un article un peu spécial pour vous présenter un shoot’em up ou shmup...

[Indie Prez] Hack, Slash, Loot

Après plus de 3 mois depuis le premier épisode de la « série » Indie Prez consacrée à la présentation de...

Nouveau bundle : Alpha Collection #1 – Indie Royale

Et un nouveau pack de jeux indépendants est en ligne sur Indie Royale ! Cette fois-ci consacré à des...

Edito du 1er Février 2012

S’il y a bien une chose dont on peut être sûrs, c’est que cette année démarre plutôt fort. On...